retour accueil Moyens Pourquoi s’entraîner sur modèles réduits ?

Pourquoi s’entraîner sur modèles réduits ?

 

 

 

 

Les modèles réduits sont encore le meilleur moyen d'acquérir des réflexes qui, le moment venu, feront la différence entre les bons et les meilleurs. En effet, l'entraînement sur les modèles réduits procure une expérience qui ne pourrait jamais être acquise sur des navires réels pour la simple raison que ni les armateurs, ni les autorités locales ne permettraient la prise d'autant de risques. Sur les modèles réduits l'erreur est permise pour le manœuvrier. Les modèles réduits permettent d'expérimenter les réactions d'un bateau et d'explorer des zones inconnues au-delà des limites de sécurité.

 

L'entraînement sur les modèles réduits à l'échelle de 1/25 est complémentaire de la formation sur les simulateurs électroniques car il procure une expérience additionnelle par effet de « déjà vu » :

  • Sur un modèle réduit, Dame Nature est à l'œuvre, avec des effets aléatoires similaires aux situations grandeur nature : le caractère imprévisible des rafales de vent, des hauts-fonds, des courants ou de la houle nécessite une réaction immédiate, sans répétition ni automatisme. Et lorsque les choses tournent mal sur un modèle réduit, le stagiaire sent réellement son bateau s'échouer ou entrer en collision avec un autre navire ou un poste d'amarrage. Ceux qui ont connu cette situation savent combien elle est motivante pour progresser...
  • Pour la même raison, les effets hydrodynamiques sont correctement reproduits sur les modèles réduits et il n'est donc pas nécessaire de les transposer sous forme d'équations complexes. On obtient donc une meilleure simulation des effets hydrodynamiques complexes tels que les interactions entre les navires (par exemple lors d'un croisement ou d'un dépassement dans un canal, ou avec un remorqueur positionné en traction directe ou indirecte), les interactions entre le navire et le poste d'amarrage (quai massif ou sur pieux) un faible clair sous quille (par exemple 10 % du tirant d'eau du navire), le dragage des ancres dans diverses situations de manœuvre.
  • La reproduction du champ visuel réel est également caractéristique des modèles réduits. Les stagiaires ont une réelle vision à 360° ; ils peuvent analyser leur environnement instantanément (par exemple la propagation de la houle, les courants, etc.) et évaluer la dérive et les embardées du navire.
  • Enfin, l'échelle des temps permet cinq fois plus de manœuvres (tout se produit cinq fois plus vite sur le modèle) ... ce qui met le modèle réduit sensiblement au même prix par manœuvre que le simulateur électronique.

Les capitaines et les pilotes - manœuvriers par excellence - considèrent les modèles réduits comme le meilleur « outil » après l'échelle un pour étudier et mieux comprendre le comportement du navire.