retour accueil Le Centre Historique

Historique

1953

Probablement le premier modèle de Sogreah (au Laboratoire Dauphinois d'Hydraulique) : le Sovac Comet, a 30 000 t tanker.

 

1954

Le Esso France, un pétrolier de 47 000 t, avec, pour la première fois, un équipage pour prendre des mesures.

1958

Le Pembrokeshire, ensuite simplement renommé  PR 1116, un pétrolier de 70 000 t à l'échelle 1/40.

1960

Le Pembroke dans le Canal de Suez, essais réalisés avec des observateurs attentifs ...

1965

Le Pembroke est maintenant appelé "Kiel" pour des études sur l'érosion des berges du canal de Kiel. Ce modèle n'est plus remorqué par des dispositifs mais auto-propulsé sans équipage avec un guidage par cables.

1966

Le Pembroke encore, ici utilisé pour des "psychological tests" visant à convaincre Esso de débuter les opérations à Port Revel.

3 Octobre 1966

Encore des tests psychologiques, mais cette fois sur le lac de Port Revel.

1966

 Le test est validé et la décision est prise de créer un centre ...

December 1966

Le lac est partiellement vidé et les travaux commencent sur le plateau de chambaran...

1967

Janvier 1967, travaux sous la neige

Février 1967

Le modèle Brittany en cours de construction : beaucoup de main d'oeuvre ...

March 1967

La coque du Brittany est prête...

1967

une étrave avec bulbe...

9 Mars 1967

En parrallèle, le contrat est signé entre Sogreah et Esso.

1967

Le lac est prêt.

Mai 1967

Le Brittany arrive à Port Revel.

1967

Premières manoeuvres dans le canal de Suez.

1967

Le Berlin teste le canal.

Le 3 Juillet 1967...

... le centre ouvre.

Après trois années avec les capitaines d'Esso, le centre est racheté par Sogreah en 1970. Pendant les années 70, la plupart des stagiaires sont des capitaines, puis les pilotes découvrirent le centre. Pendant les années 80, le ratio de 9 capitaines pour un pilote va se renverser et lors des années 90, on voit environ 1 capitaine pour 9 pilotes. Cette période voit aussi la création des cours avancés pour pilotes, qui reviennent tous les 5 ans. Ces cours sont moins directifs et laissent plus d'espace pour des demandes particulières des stagiaires, ce qui permet d'étudier des améliorations de trafic dans des ports.

Durant la dernière décennie, nous avons vu nos relations avec les stagiaires pilote se modifier. Nous sommes maintenant dans une collaboration étroite dans laquelle ils utilisent parfois nos installations à leur convenance et avec un programme fait sur mesure.